A l'expo

28/10/2010 - Pays : Chine - Imprimer ce message

Finalement, on arrivera vers 10h00 à l’expo. Tickets et plongée dans les pavillons. Pas d’impression de foule finalement malgré les 600 000 visiteurs quotidiens. Brésil en premier, Amérique centrale, Mexique, Chili ensuite. Première queue importante pour la France. On passe les pavillons qui annoncent jusqu’à 3 ou même 5 heures de queue (Allemagne, Espagne…). On se gave de pavillons « petits pays » tels Slovaquie, Macédoine, Serbie, Ukraine, pays des Caraïbes pas vraiment pour leur intérêt mais pour récupérer des « visas » sur des pseudos passeports. En effet, à l’entrée, vous pouvez acheter pour quelques yuans un passeport sur lequel vous faites apposer des tampons à chaque pavillon que vous visitez. Ces passeports déclenchent une véritable frénésie, non seulement chez les enfants mais aussi chez les adultes, notamment chez les chinois. Probablement, seule une minorité d’entre eux ont l’occasion de voyager à l’étranger et revenir avec un passeport tamponné doit donner l’impression d’avoir fait un long voyage. Ca donne lieu à des bousculades lorsque l’heure de fermeture des pavillons approché, il y a des visiteurs qui vendent dans l’enceinte de l’expo des passeports déjà tamponnés, des pays ne tamponnent pas mais vendent des timbres autocollant ( !!!) et des pays comme la France et les USA annoncent qu’ils ne tamponnent plus car c’était source de problèmes ( ???).


L'entrée... Pavillon Brésil

Pavillon Mexicain Pavillon mexicain Pavillon mexicain

Pavillon Chilien

Mise à part cette histoire de passeport, on peut dire que nous avons aimé les pavillons du Chili, avec la nacelle qui a remonté les 33 mineurs, du Mexique avec une place donné à l’art moderne et à l’ancien, le Danemark avec la géométrie torsadée des escaliers et d’une piste de vélo (Thaïs visitera ce pavillon à vélo et finira par nous attendre à la mauvaise sortie, petite décharge d’adrénaline avec le remake de « perdu dans la fête foraine » version Stephen King…), le pavillon du Canada avec des animations sonores et visuelles très surprenantes. On ajoutera que la France a réussit à faire un stand grâce à ses sponsors (Vuitton, Citroën, Lafarge, SNCF…), en faisant une pub mensongère sur le thème de la Ville sensuelle (où se cachait la sensualité ? l’audace a même été jusqu’à parler de « boutique sensuelle » pour vendre du Champagne, des parfums et des baguettes…). Très prétentieux, parisien et suppôt des compagnies françaises faisant du business en Chine… Bof. Mais quand même mieux que les USA qui n’ont réussi qu’à canaliser les visiteurs dans trois salles de projection pour leur présenter une vision USA propre et bien pensante de l’avenir de l’humanité et des relations humaines. Quasiment aucune créativité et absolument aucune audace. Pure propagande.

On est ressorti à 22h30… Si vous voulez en savoir plus sur l'expo, allez voir le site: http://fr.expo2010.cn/

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :
Par séverin
le 11/11/2010 à 21:01:07
C'est noté pour "le parisien prétentieux". Marie et moi sommes attristés du peu de considération que tu portes au bon goût et à la modestie à la française...
Par Patrick
le 13/11/2010 à 09:49:06
Allez, te vexes pas... Mais par exemple pas un mot sur les régions... ou sur les DOM TOM. Depuis, à l'occasion de la fermeture, j'ai entendu une interview du responsable qui avait supervisé le pavillon et qui expliquait que ce pavillon avait été conçu essentiellement pour nous réconcilier avec la Chine après la rencontre avec le Dalaï Lama et le parcours perturbé de la flamme olympique...

Laisser un commentaire

Copyright © Patrick Ledru Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.