Shanghaï

27/10/2010 - Pays : Chine - Imprimer ce message

Bienvenus dans la ville du Lotus bleu. La veille au soir, nous avons eu une première vision des lumières de la ville. Illuminations sans limites, quartier Manhatanesques, viaducs écoulant le flot des véhicules… Une ville s’affichant comme ville du business. Comme nous confierons deux français rencontrés vendredi midi dans une pizzeria du quartier de la «concession française », ne posez pas de questions aux chinois de Shangaï sur la politique, la censure ou la démocratie, ils sont trop occupés à faire des affaires pour avoir une opinion sur ces sujets…

Bref, on reporte la visite à l’expo universelle au lendemain compte tenu de l’heure tardive à laquelle on s’est levée. Destination le musée de Shangaï, conseillé par le guide Lonely Planet. Intéressant effectivement car bien conçu, avec un agencement des salles probablement inspiré d’IKEA qui fait que vous ne savez jamais où vous allez sortir... Mais sans les raccourcis qui permettent de passer de la poterie Ming aux écritures chinoises comme du rayon cuisine à celui des plantes vertes quand vous êtes à IKEA. Un peu short sur les explications historiques mais des pièces sans doute exceptionnelles… Enfin, au bout de 2 heures, on commence à fatiguer… et finalement une certaine déception.

Au musée Au musée Au musée

Au musée

 

Direction le Bund, le quartier des affaires. En empruntant les petites rues commerçantes. Et là, pas de déception. Le magasin de poissons et batraciens et le vendeur qui découpe les grenouilles vivantes, une dissection à finalité culinaire tout à fait impitoyable, le poisson coupé en deux qui cherche encore en s’agitant désespérément dans quelle direction est la mer… Face à un magasin où les hommes (exclusivement réservé homme) se font masser les pieds. Avec aussi le magasin du docteur qui dispose des électrodes sur votre tête (électrodes branchées à un oscilloscope et un ordinateur) pour résoudre tous vos problèmes. Engageant. Tout cela pour déboucher sur le front de fleuve, l’ancien quartier datant de l’âge d’or de Shangaï... quand les parcs étaient interdits aux chiens et aux chinois (!!!)

Aujourd’hui, les vielles bâtisses sont toujours là, éclairées somptueusement, avec des boutiques de luxes ou des banques. Le front de mer est aménagé en grand déambulatoire où l’on se fait photographier face aux buildings de l’autre rive. Beaucoup de monde, une ambiance bon enfant et au bout de ce front de mer un monument à la gloire de la révolution avec un spectaculaire assemblage de flèches granitiques. On a beaucoup aimé…

On a posé pour vous Vu du Bundt, le soir On a posé pour vous 

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Copyright © Patrick Ledru Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.