Achats

24/10/2010 - Pays : Chine - Imprimer ce message

Journée pluvieuse que je dédie aux achats. Je lâche Yara et Thaïs dans les couloirs d’un magasin de fringues dont les prix se négocient en divisant par 5 : « le sanlitun mashow clothing market ». Premier achat : une valise pour mettre ensuite les chaussures, les bottes, les sacs, le pantalon, la veste… Puis lancer le bain de loge (expression brésilienne qui signifie "relooking"), essorer et regarder le résultat sur Thaïs.

Le site pour filles Thaïs après le bain de loge

Pendant ce temps là je m'occupe. Je n'accroche pas vraiment sur les pitreries d'un clown triste qui fait du monocycle. J'expérimente le Starbucks mais me console principalement avec un bouquin. J’ai anticipé et ai amené le livre de Vladimir Arseniev : Dersou Ouzala. Un livre passionnant qui raconte l’exploration géographique de la partie orientale de la Russie au début du 20ème siècle. Un cadeau de Séverin qui a deviné que mon âme d’aventurier serait mise à mal un jour dans un magasin de fringues chinois. La découverte géographique se double d’une amitié entre deux hommes pourtant très différents. A revoir le filme de Kurosawa tiré de ce livre. La préface explique que Vladimir Arseniev est mort juste avant la grande vague de répression stalinienne et qu’il n’y aurait probablement pas survécu, ses collaborateurs ayant tous été accusés de trahison et fini leur vie devant un peloton d’exécution ou au Goulag. Ce n’est que lors de la déstalinisation que pour remotiver les découvreurs de grands espaces que son œuvre fut à nouveau promue par l’establishement soviétique. Entre temps sa femme avait été fusillée et sa fille condamnée à 10 ans de goulag. Première leçon du jour : « risquer sa vie à découvrir les grands espaces et à faire des cartes n’est pas la voie royale pour garantir un avenir à ses enfants ».

De temps en temps je retrouvais les filles et me promenait dans le magasin. Un balai incessant de touristes qui débarquaient par bus entier : « vous avez une heure, tous les vendeurs (90% de vendeuses) parlent anglais, n’oubliez pas de marchander et faites attention à vos sacs à main quand vous essayez les vêtements ».

La deuxième leçon du jour : « si tu veux acheter beaucoup de choses, achète d’abord une grande valise ». Le matin j'avais photographié un marché plus ordinaire, sous la pluie..

Le marché sous la pluie Clown triste

 

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Copyright © Patrick Ledru Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.