Neves Corvo

Le 08-04-2016

A l’occasion de notre voyage au Portugal et de la réunion de la SGA, nous avons la possibilité de visiter la mine de Neves Corvo. Une mine découverte dans les années 80 par le BRGM, vendue à Rio Tinto et depuis lors exploitée. A l’époque, l’état n’avait pas voulu investir dans un groupe minier. Depuis, pas grand-chose de neuf…

Formidable réussite que cette mine. Les géologues de la mine ont encore présent en mémoire les noms des découvreurs du BRGM et je suis très heureux de découvrir cette mine. Yara peut nous accompagner, une première descente sous terre pour elle.

Quelques photos prises sur le vif lors de cette visite.

Le chevalet de la mine La preparation Au fond de la mine

Au sortir de la mine La visite du musee de Lousal

La visite du musee de Lousal La visite du musee de Lousal

La visite du musee de Lousal

Syndication :
Fin de congres

Le 09-03-2016

Fin de congres et photo de la délégation AREVA. Souvenir…

Photo de groupe

Syndication :
Un dimanche a Toronto

Le 06-03-2016

Un dimanche à Toronto. Nous profitons de ma présence à un congrès a Toronto pour visiter le musée royal (http://www.rom.on.ca/fr). J’y suis déjà allé plusieurs fois et j’adore. Cette fois, Yara découvre avec moi les vielles poteries et les totems indiens ! Génial.

Yara au musee Sagesse

Ceramique Au plafond

Musee Totem La tour Total a Toronto

Lors d’une visite précédente, l’exposition Genesis de Sebastiano Salgado m’avait laissé sans voix. Regardez ces images (volées…). Quelques mois plus tard, Gilles et Dominique nous offraient le livre. Une communication, transmission de pensée… comme nous en avons si souvent eue…


Salgado Salgado Salgado

Salgado

 

 

 

Syndication :
Chutes du Niagara

Le 05-03-2016

Balade face aux chutes du Niagara. Magnifique vision des vapeurs d’eau figées en glace sur les arbres situés au bord des chutes. A voir l’hiver, on oublie la foule, les immeubles et les casinos…

Les chutes

Syndication :
Entre Fantasia et la symphonie du Nouveau Monde

Le 07-09-2015

Destination Norris, un autre champ géothermal. Sur le chemin on s’arrête à nouveau aux sources de Mammoth. C’est le petit matin, encore peu de monde et une lumière formidable. On se fait prendre en photo par un américain, la seule ou nous sommes ensemble. Conseil, visez le petit matin.

Les sources hydrothermales Les sources hydrothermales

Les sources hydrothermales Les sources hydrothermales

Le champ de Norris est magique : la vapeur sort de partout et la couleur des bassins est porcelaine (saturée en silice, la même couleur que Blue Lagoon en Islande). Avec le Ledge Geyser, une grande bouche qui crache un panache incroyable. Le soleil à travers donne une lumière spectaculaire. La promenade est un vrai bonheur et on se perd dans les vapeurs. A ne rater sous aucun prétexte, tout aussi impressionnant que le vieux fidèle. Et ne ratez pas le commentaire du Papa dans la video, rien que du bon sens.

Le champ de Norris Le champ de Norris Le champ de Norris

Papa dans la vapeur Le champ de Norris

Destination le canyon. Du côté nord, destination « Inspiration point », moins de monde et tout aussi spectaculaire de voir la grande chute et la Yellowstone River que l’on suivra toute l’après-midi sur le chemin du retour.

La ou viens l'inspiration

Enfin la balade le long du lac de Yellowstone a West Thumb. Moins spectaculaire mais la vue sur le lac et le choc des couleurs est inoubliable. Un peu après midi, on décide donc de prendre le chemin du retour, avec ces images dans les yeux. Papa en rêvait, il est comblé. Et moi j’ai le sentiment d’avoir gravé chaque moment dans ma mémoire… Entre Fantasia et la Symphonie du Nouveau Monde… Yellowstone…

A West Thumb A West Thumb

A West Thumb A West Thumb

La route sera longue, très longue. La sortie par la partie Est est très belle, la vallée de la rivière Shoshone entaille des falaises de conglomérats aux formes sculptées par l’érosion. Il y a plein de ranch proposant hébergement et balade à cheval, avis aux amateurs. On débouche ensuite à Cody, la ville dont la légende dit qu’elle fut créée par Buffalo Bill. Puis direction nord jusqu’à ce que l’on retrouve la route inter Etat qui suit la vallée de Yellowstone River, celle que l’on a connue juste elle venait de naitre. Sortie de l’autoroute à Glendive, il est 19h00 et on prend la direction du nord. Route animée, plein à Sidney et on décide de rentrer à Saskatoon. Conseil, dormez à Sidney, y a pas d’opéra mais vous serez en forme en arrivant à Saskatoon… Mais si vous dormez à Sidney, vous risquez de rater les aurores boréales que l’on aura le plaisir d’admirer sur la route. On ne peut pas tout avoir. La frontière est ouverte toute la nuit, cote canadien pour le retour, pas de problème. Arrivée presque a 3 heures du matin, un peu beaucoup cassés… mais sains et saufs !

Syndication :
Ce vieux fidele

Le 06-09-2015

Départ de bonne heure pour anticiper sur l’afflux des visiteurs au geyser de Old Faithful. Et la rencontre sur la route d’un bison solitaire…

 Bison solitaire

Ce matin nous faisons le grand tour du champ (jusqu’au Castle Geyser) et visionnons un film ce qui nous permet d’assister à 3 éruptions de ce vieux fidèle, une éruption du Giant Geyser et une du Castle Geyser (les 2 vues de loin). Plein les yeux ! Papa a un petit coup de fatigue au milieu de la balade mais posera bravement devant les geysers !

Old faithful en eruption Papa devant le Castle Geyser Le Caste Geyser 

Old faithful en eruption Old faithful en eruption

Au lac Prismatique 

Au painting pot Le geyser du painting pot

En remontant vers Gardiner, visite obligée du lac prismatique, pour que papa réalise qu’il promené sa souris sur un tapis assez exceptionnel. Puis des lacs de boue. Extraordinaire de voir qu’a quelques mètres de distance, les sources peuvent être translucides, boueuses ou venteuses ! Difficile à comprendre aussi… Et là encore papa pose bravement devant le geyser, entre une foule de touristes indiens et chinois. Et moi, et moi et moi…

Syndication :
Gardiner et Mammoth spring

Le 05-09-2015

Partis tôt le matin de Malta (Montana), après avoir pris un petit déjeuner au Grand Hôtel Casino, nous arrivons en début d’après-midi a Gardiner, l’entrée nord du parc du Yellowstone. Au programme de l’après-midi, les sources hydrothermales de Mammoth. Nous nous baladons le long des sentiers et des promenades en bois. Couleurs changeantes, eau chaude qui jaillit des fractures du sol… Une histoire de plusieurs centaines et probablement milliers d’années qui a vu les arbres se faire fossiliser sur pied, puis les sols se régénérer et enfin une nouvelle végétation repartir. En surplomb, un petit circuit en voiture est aménagé qui permet de voir de près de nouvelles fontaines hydrothermales, des bébés quoi… A ne pas rater. D’après les guides, les sources se déplacent à la faveur des circuits qui se bouchent et se débouchent, une simple histoire de canalisations… Donc à revoir dans quelques années.

Quelques photos de papa, de fontaines et de paysages.

Sur les promenades Les sources hydrothermales

Un petit salut  Apres etre remonte aux sources

Le dome 

Le soir, papa se lance à l’assaut d’un burger de bison… Spectaculaire face à face. Sous le regard d’un bison très déprimé…

Le bison deprime Face au birger de bison

Syndication :
Saskatoon Gardiner

Le 04-09-2015

Quelques conseils. Si vous ralliez Saskatoon à Gardiner, comptez 11 heures de route. Partez tôt le matin ou si vous partez comme nous a 3:00pm, prévoyez de dormir au milieu. Soit à Malta (Montana). A moins d’avoir un double réservoir, vous devrez faire le plein. Faites-le a Swift Current car sinon la seule pompe avant Malta est à Cadillac (ca fait rêver non ?) mais elle ferme a 6:00pm et l’utilisation de la carte visa en dehors des heures d’ouverture nécessite une formation particulière, votre carte visa servant simplement à avoir un mot de passe (bien sur diffèrent de celui de votre carte visa) que vous utiliserez après avec votre carte visa… Et comme me dit le patron que j’ai attrapé a 6:15 alors qu’il fermait boutique : « conservez ce numéro, chaque fois que vous passerez, vous vous en servirez avec votre carte visa ». J’espère ne jamais avoir besoin de repasser par ce carrefour… Ceci dit, je l’ai conservé, qui sait…

Autre conseil : éviter de tomber en panne, passé Swift Current les voitures se font plus rares que les stations-service.

Dernier conseil : la douane ferme à 9:00pm pendant l’été, à 6:00pm à partir du 15 septembre. Si vous ratez l’heure, c’est hopeless, soit vous dormez dans la voiture, soit vous campez, soit vous retournez à Swift Current. Et là n’oubliez pas de refaire le plein.

Ceci dit nous sommes bien arrives à 8 :30 à Malta. Au niveau paysage pas de différence du Saskatchewan au Montana. Pour réaliser que vous avez franchi une frontière, je vous conseille le lounge du Grand Hôtel Casino; là, dépaysement garanti.

Bonne route.

Breakfast au Grand Hotel

Syndication :
Sur le Lac Powell

Le 18-07-2015

La surprise offerte par Sylvestre et Nelly pour mon anniversaire était donc une journée de bateau randonnée sur le Lake Powell. Nous sommes arrivés le soir à Page, la ville servant de point de départ de nombreuses activités nautiques sur le lac de retenue du barrage de Glen Canyon. J’avoue ne pas avoir deviné et avoir été très surpris de me voir à bord d’un bateau à moteur à l’aventure sur un lac.

Solal en gilet de sauvetage Solal en gilet de sauvetage Nelly et Solal Sylvestre aux commandes

Sylvestre aux commandes, Nelly en back up et Solal avec son gilet de sauvetage, nous voilà partis. Sortie à lente vitesse par le canal puis plein gaz entre les massifs de grès (éoliens pour ceux qui doutent encore, eh oui, cette région était il y a 120 millions d’années un vrai Sahara… je vous expliquerai plus tard pourquoi… même que des dinosaures venaient s’aventurer auprès des oasis et y ont laissé des traces). Impressionnant de visiter ainsi le canyon inonde, d’approcher les parois qui vues d’en haut donnent le vertige et vues d’en bas restent à distance. Là on les touche…

Sur le lac Powell Sur le lac Powell Sur le lac Powell

Arrêt baignade sur une petite plage puis destination le poste essence pour garantir la journée de navigation. Pas toujours facile de se repérer, les affluents du canyon principal pouvant paraitre aussi grand que celui-ci ! Mais nous trouvons.

Sur le lac Powell Sur le lac Powell

Sur le lac Powell Sur le lac Powell

A la mi-journée, on trouve un point d’abordage magnifique ou nous pique niquons et nous baignons. Le soleil est petant et l’eau est chaude ! Nous repartons ensuite vers le Rainbow Bridge, le pont de l’arc en ciel. L’accès se fait par des affluents de plus en plus étroits et l’impression de grandeur et de profondeur est très forte. On est au cœur du canyon et les surfaces des roches gréseuses présentent des couleurs et des textures si variées que l’on découvre en permanence un spectacle nouveau ! Les formes des crêtes sont aussi très évocatrices, tête et corps d’animaux, érection soudaine d’un pic rocheux, corps féminins en dôme et bassin, tout un programme. Je m’arrête la…

L’approche du Rainbow Bridge est magique (le titre d’un album de Jimmy Hendrix, ce n’est pas peu dire). Je comprends les Natives qui remontant la gorge (ou descendant la pente ?) avaient un sentiment d’approcher l’inexplicable, le mystérieux, la manifestation de quelque chose qui était au-dessus d’eux. Comme probablement ils n’avaient aucune notion de la tectonique des plaques et de l’échelle des temps géologiques, ils ne pouvaient qu’imaginer que cet arc était la manifestation d‘un esprit supérieur tels les créationnistes (qui eux n’ont pas l’excuse de ne pas connaitre la tectonique des plaques et de l’échelle des temps géologiques !). Tout ça pour vous dire que lorsque que l’on est au pied de cette arche, les mots qui viennent à l’esprit sont «  Cosmique », « poussière d’étoile ». Et tout se résume en un lieu, le temps, des mondes disparus qui se lisent sur une paroi rocheuse, une trace de dinosaure sur le sable transforme en grès, une arche de pierre, œuvre unique de sculpture naturelle, une gravure rupestre, mon fils et mon petit-fils présents et complices…

A l'arche Sylvestre et Solal

Sous l'arche Petroglyphes

Le retour au port est un peu chahuté. Pendant que nous admirions le Rainbow Bridge, des orages se sont approchés et une houle s’est levée sur le lac. Heureusement, Sylvestre nous ramené à bon port en navigateur confirme.

A l’issue de cette journée, Sylvestre insiste pour nous conduire à Horseshoe Bend, un méandre spectaculaire la rivière Colorado. Ce jour-là je ne me doutais pas que je le verrai d’en bas avec mon père un peu moins d’un an après.

The Horseshoe bend

Syndication :
Saskatoon vu de haut

Le 08-03-2015

Retour de mission et vue sur la ville ensoleillee. Ou l'on distingue aussi notre maison

En vol Notre quartier Notre maison

Syndication :
Dans la peau de Solal

Le 11-02-2015

Dans la peau de Solal...

De ma crèche, je vous écris ce journal

Pas une crèche de Noel avec un petit bonhomme a poil au milieu

Une crèche ou je crèche quand mes parents partent bosser

Je me suis tout d'abord fais respecter en montrant à qui était la tutute

Puis ai refusé de partager quelques microbes et virus qui donnent la fièvre du lundi soir (après le premier jour de la semaine à la crèche)

Puis ai partage quelques pensées sur la dérive des continents avec une animatrice qui m'a dit qu'elle venait du Cameroun, sur un autre continent mais que ça ne changeait rien car il y a seulement quelques 250 millions d'années nous étions tous sur le même continent. D'abord...

Ensuite je me suis fais des copains et des copines et depuis on s'amuse bien...

Je vous tiens au courant...

Dans la peau de Solal

Syndication :
Pret a partir dans le grand nord canadien

Le 29-01-2015

Paris 6515 km à vol d’oiseau selon mon GPS. -39 degré en atterrissant, Brrrrrr... Petite tournée sur l’un de nos chantiers. Un beau soleil et bien sur des lacs gelés couverts de neige. Je vous laisse apprécier.

Le grand nord

Solal était déjà habillé pour me rejoindre mais ses parents ne lui ont pas donné la permission de sortir. D’où son air découragé voir dépité … Bientôt… Pourtant la tente paraissait acceuillante...

Ils font rien que de m'empecher de partir... Les tentes

Syndication :
Une robe blanche pour Coline

Le 24-01-2015

Franchement, je n’ai pas compris quand ils m’ont habillé comme une grande fille. Avec une robe blanche. Moi qui croyais que j’allais devoir attendre longtemps dans des pyjamas tous plus « fancy » les uns que les autres (« fancy » peut se traduire par « chic » ou « fantaisie » selon votre humeur, pour ceux qui ne maitriseraient pas les anglicismes de base…). Soudain me voilà immobilisée sur le lit, vêtue de cette robe blanche, alors je me suis dit qu’il allait falloir assurer. Et quand mon père m’a pris sur ses genoux, je me suis senti tout d’un coup tellement grande que j’ai éclaté de rire… Vraiment ces parents, ils n’ont pas fini de me surprendre…

Une robe blanche Sur les genoux de papa

Syndication :
Pret a aller de l\'avant

Le 22-01-2015

Prêt à aller de l’avant, Solal est à la recherche du vélo neuf que son père lui a promis. Si vous le voyez (le vélo neuf), pensez à lui (Solal)…

De l'avant

Syndication :
Le sourire de Solal

Le 21-01-2015

D’après Sylvestre, Solal a fait cette tête lorsqu’il lui a annoncé que bientôt ils allaient déménager et qu’il aurait une grande chambre, un vélo neuf, un lit à baldaquin, le droit d’inviter ses copains pour faire une teuf en l’absence de ses parents et qu’il est dispensé du prochain trek de ses parents à travers le Tien Shan… Enfin, Sylvestre ne lui a peut-être pas promis tout cela mais en tout cas, le sourire laisse imaginer un tas de choses…

Le sourire de Solal

Syndication :
Précédente - 1 - 2 - 3 ... 26 - 27 - 28 - Suivante

Copyright © Patrick Ledru Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.